Abel, enseignant de la conduite et de la sécurité routière

L’enseignant de la conduite assure l’ensemble de la formation des usagers de la route, à travers des actions de formation en salle et en véhicule. Dans ce cadre, il prépare, anime et évalue des séquences de formation adaptées aux apprenants.

Abel, issu de la première session de formation d’Hello formation pour les enseignants de la conduite sécurité routière, a pris ses fonctions au sein de l’entreprise en Novembre.

Quelles ont été tes motivations à exercer ce métier ?

A la sortie du RSMA, je me suis questionné sur mon parcours professionnel et une connaissance m’a parlé du métier d’enseignant de la conduite. Après quelques recherches à ce sujet, le domaine d’activité m’a tout de suite intéressé et j’ai ainsi entamé les recherches et démarches pour commencer une formation. Grâce à Sylvain, j’ai pu accéder à la formation et avancer professionnellement.

Comment s’est déroulé la formation ?

La formation a duré environ 10 mois avec le contexte sanitaire actuel. Nous nous sommes préparés avec le formateur en amont et ensuite nous sommes rentrés dans le vif du sujet. Nous avions une partie théorique pour avoir les bases du métier, puis ensuite la partie pratique qui nous a permis de mettre en exécution nos connaissances. J’ai ainsi été diplômé en Octobre 2020.

Pour toi, quelles sont les qualités et le rôle de l’enseignant de la conduite et de la sécurité routière ?

Que ce soit en salle ou en véhicule, l’enseignant de la conduite joue un rôle éducatif en sensibilisant le futur conducteur aux comportements à risques, en l’incitant à la prudence et au civisme.

Pour faire ce métier, il faut être pédagogue, patient, faire preuve de souplesse et de fermeté. En tant qu’enseignant nous apportons des connaissances, une pédagogie et nous mettons tout en œuvre pour être compris de l’élève. Nous travaillons pour que le message que l’on souhaite faire passer, puisse être compris par notre élève et qu’il puisse ainsi l’appliquer. Parfois cela prend un peu de temps, il faut donc être patient et attentif. Il est important de trouver une façon d’aller vers la compréhension facilement. Il faut également être exigeant car nous sommes là pour former des conducteurs responsables, respectueux des règles du code de la route. C’est la responsabilité du moniteur d’auto-école. 

La profession demande également des efforts de concentration, car impossible de se relâcher pendant toute la durée d’une leçon de conduite.

Comment se déroule une journée type ?

Le nombre de leçons varie en fonction de mon planning et de la durée de celles-ci. Nous mettons alors en place, des objectifs opérationnels ce qui permet de motiver l’élève. A la fin de la séance de conduite, nous réalisons le bilan afin de voir la progression, noter ce qui est à améliorer et faire un point sur les prochaines étapes. C’est important pour l’élève, cela lui permet de se projeter et de rester motivé.

Quelles sont les potentielles difficultés rencontrées ?

Il faut s’avoir s’adapter rapidement en passant d’un élève à un autre et repérer tout de suite ce qui est à travailler. Il est donc important de rester à l’écoute de tous nos élèves, afin de mieux les connaître et cerner les difficultés qu’ils peuvent rencontrer sur la route. Il ne faut également pas faire ressentir de stress à l’élève car cela peut se répercuter sur sa conduite. 

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin